Dès l'arrivée chez soi, il ne faut pas tout de suite déballer le bouquet que l'on vient d'acheter.
En effet, le changement de température entre le magasin du fleuriste et chez soi peut abîmer les fleurs.

C'est la raison pour laquelle les fleurs sont soigneusement emballées, dans du papier journal par exemple, pour retenir une certaine chaleur.
Ainsi, il faut laisser les fleurs emballées un bon quart d'heure, dans l'eau, avant de commencer le travail.


RECOUPER

Quand il est enfin temps, on peut déballer le bouquet et couper les feuilles qui risquent de tremper dans l'eau. Seules les tiges doivent être dans l’eau.
Pour éviter que les bouts des tiges ne se bouchent et se dessèchent, il faut les retailler en biseau (en biais).

NOURRIR SES FLEURS
Il faut aussi, toujours utiliser de l'eau propre pour les fleurs.

Celles‑ci fleurissent encore mieux si on ajoute à l’eau de la nourriture pour fleurs coupées. On en trouve en petits sachets chez les fleuristes. Attention, il faut respecter la dose.

Enfin, il faut éviter les courants d'air car ils assèchent les fleurs. En effet, exposées aux courants d'air, les fleurs évaporent plus d'eau qu'elles ne peuvent en absorber.

Cela peut avoir pour conséquence, des fleurs et des feuilles qui retombent et deviennent molles. Aussi, la proximité d'une source de chauffage est mauvaise pour la fleur, l'air chaud les desséchant.
L'emplacement retenu doit bénéficier d'une bonne lumière sans toutefois être directement au soleil, ce qui risquerait de les brûler.




UN PETIT TRUC

Il arrive que les roses et les tulipes « baissent la tête ».

Il est facile d'y remédier en enroulant et en serrant fort les fleurs dans du papier journal et en plongeant la botte dans un seau d'eau pendant une nuit.

Ceci empêche l’évaporation de l'eau par les feuillages et sature la tige qui, désormais, reste droite.

page précédente - page suivante
Contact : Association de la Fête de la Sainte Fleur