Les techniques de culture
Il y avait deux sortes de productions : celles aux mains de grandes sociétés et les petites entreprises familiales.

Les grandes exploitations utilisaient de grands encadrements en bois ou en métal recouverts de verre. C'est ce que l'on appelle les serres. Elles servaient à protéger les fleurs avec un chauffage où circulait constamment de l'eau chaude quand la température était trop basse. Pour garder la chaleur, on fermait les serres. A l'inverse, on les ouvrait pour laisser sortir la chaleur.
Pour les petites exploitations, ils utilisaient des paillassons pour recouvrir les encadrements. Les petites exploitations étaient encore très nombreuses au début du XIXe siècle et assez prospères. Mais leurs récoltes se faisaient plus tard que dans les grandes et leurs fleurs étaient peut être un peu moins parfaites, fautes de moyens.

La cueillette

La cueillette des fleurs se faisait le plus souvent le matin, mais, dans certains cas, elle se faisait en fonction du passage du train des fleurs, et de l'importance du nombre de cueilleurs. Elle devait être accomplie avec la plus grande attention, pour ne passer froisser leur beauté. Pour les protéger, on plaçait les fleurs cueillies dans des paniers plats, qui une fois remplis, étaient portés à l'atelier d'emballage

Page précédente - Page suivante

Contact : Association de la Fête de la Sainte Fleur